Salon International de l’Agriculture : Annie Genevard aux côtés des agriculteurs du Doubs et des acteurs du monde agricole

Madame Annie GENEVARD, députée du Doubs et vice-présidente de l’Assemblée nationale, s’est rendue ce mercredi au Salon International de l’Agriculture à Paris pour soutenir les agriculteurs de son territoire et échanger avec l’ensemble des acteurs du monde agricole.

 

Ce fut l’occasion pour la députée de rencontrer des organisations professionnelles agricoles des filières laitière, bovine et porcine et de visiter le stand des montbéliardes.

                               

La vice-présidente a notamment pu échanger avec la FNSEA à propos du MERCOSUR. Face aux incertitudes qui pèsent sur les orientations qu’Emmanuel MACRON souhaite donner à cet accord, Annie GENEVARD a réaffirmé son soutien aux agriculteurs français. La vice-présidente a ensuite été reçue sur les stands des SAFER, des jeunes agriculteurs ainsi que sur celui du CNEAP, organisme en charge de l’enseignement agricole privé afin d’aborder les difficultés du monde agricole et les solutions qu’il serait souhaitable de mettre en œuvre.

Ce salon a aussi été l’occasion d’apprécier toutes les richesses offertes par les exposants de Bourgogne-Franche-Comté. La députée a pu également décorer les chevaux comtois lors d’une remise de prix à l’issue d’un concours très disputé avec de magnifiques spécimens.

Question écrite : Calcul des cotisations sociales des agriculteurs

Mme Annie Genevard attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation quant aux règles mises en place pour le calcul des cotisations sociales des agriculteurs. Jusqu’à présent, la Mutualité sociale agricole (MSA) était un guichet unique pour les cotisations sociales et les prestations. La MSA propose des services opérationnels où il est notamment possible d’échanger avec un conseiller qui connaît précisément les situations et peut répondre aux questions. Or, en ce début d’année 2018, il a été instauré une Cotisation solidarité maladie (CSM) prélevée par l’URSSAF.

Outre l’intervention de l’URSSAF en la matière, cette cotisation, qui concerne les agriculteurs avec un revenu fiscal 2016 négatif ou inférieur à 3 862 euros et des « revenus du capital et du patrimoine » supérieurs à 9 654 euros, interroge vivement la profession qui considère que son mode de calcul comporte d’importantes irrégularités.

Les agriculteurs proposent donc de mettre en place un groupe de travail pour déterminer les critères de calcul de cette nouvelle cotisation. Sensible à cette demande, Mme la députée souhaiterait connaître l’avis du Gouvernement sur ce dossier.

50ème comice !

Lors du Comice de Rochejean samedi 30 septembre, Annie Genevard a eu l’agréable surprise de recevoir une magnifique cloche offerte par plusieurs présidents de comices de sa circonscription afin de marquer sa participation au 50ème comicedepuis son élection en 2012.

Ce présent reflète bien l’ancrage de la Députée auprès des agriculteurs, elle qui a toujours relayé leurs préoccupations.

Elle a défendu plusieurs dossiers importants à leurs côtés, comme la transparence des GAEC, l’enseignement agricole, la lutte contre le campagnol terrestre, la réaffirmation des outils spécifiques pour l’agriculture de Montagne comme l’ICHN, la reconnaissance de l’IGP Absinthe de  Pontarlier…

Dès sa réélection en juin dernier elle a participé à la rédaction et cosigné une proposition de loi visant à restaurer la compétitivité de l’agriculture française et sa place centrale dans l’aménagement du territoire par l’allègement des charges administratives et fiscales indues et l’équité des conditions de la concurrence, qui sera étudiée à l’Assemblée nationale en Commission cette semaine et en Séance la semaine prochaine.