«L’État de droit est défié à Notre-Dame-des-Landes comme dans les universités bloquées.
Le Gouvernement doit assurer la tenue des examens de chaque faculté.
La majorité des étudiants souhaite travailler normalement.»

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Annie Genevard